Suivez pas à pas le processus de construction d’une piscine

La concrétisation d’un rêve

piscine construction

Depuis le temps que vous rêviez de profiter d’un bassin privé dans votre propre jardin, vous décidez enfin de passer à la concrétisation de ce projet et envisagez donc de faire appel à une société spécialisée dans la construction de piscines intérieures et extérieures ?

Bénéficier des bonheurs de l’eau en été, en famille ou entre amis, ou se prélasser autour d’un bassin tout en prenant le soleil sont en effet des moments toujours très agréables. À cette période de l’année où la chaleur est importante, tout le monde souhaite pouvoir se rafraîchir rapidement et piquer une tête dans sa piscine tout en restant chez soi. Quoi de mieux que de profiter des plaisirs des vacances à la maison ?

 

Un projet à planifier bien à l’avance

Les modèles de piscines en dur sont nombreux et variés. À coque, en béton, en bois, hors sol, enterrée ou semi-enterrée, peu importe votre choix et vos préférences, la réalisation de votre bassin devra suivre des étapes similaires tout au long du chantier. Construire une piscine demande en effet une certaine préparation qui peut être plus ou moins longue.

Afin de planifier au mieux votre projet, il est important de le prévoir suffisamment à l’avance. Pensez déjà au choix des éléments de votre piscine et à sa conception un an auparavant. Pour la construction sur votre terrain, il est conseillé de débuter les travaux entre septembre et décembre. À cette période, la terre peut plus facilement être travaillée et les artisans ne sont pas trop débordés. En plus, en construisant en automne, vous n’êtes pas pressé par l’arrivée de l’été et pouvez prendre votre temps pour réaliser le chantier. De cette façon, vous avez également encore plusieurs mois devant vous pour aménager les abords de votre nouveau bassin avant la belle saison.
 

Les grandes étapes de la construction de piscine

Comme toute phase de travaux, l’installation d’une piscine ne se fait pas en un jour. Tous les types de bassins nécessitent les mêmes étapes pour leur réalisation. Votre jardin doit en effet subir une réelle transformation qui nécessite l’expertise de professionnels avant de pouvoir accueillir votre nouvelle structure. Découvrez pas à pas le processus de construction d’une piscine.

1. Les travaux de terrassement

Une fois la conception de votre point d’eau réalisée et le projet lancé, la première étape consiste à préparer le terrain à recevoir cette installation. Pour ce faire, l’emplacement où vous avez décidé, en concertation avec votre pisciniste, d’implanter votre piscine doit d’abord subir un traçage professionnel. Cette phase permet de sonder votre jardin afin de s’assurer qu’aucun obstacle n’entrave l’endroit de votre futur bassin. Des piquets sont ensuite placés pour représenter le tracé de la piscine qui peut alors être ajusté. Sachez qu’il faut toujours prévoir 1 mètre en plus autour de la structure pour laisser la place aux tuyaux et aux équipements électriques et hydrauliques.

Durant l’étape du traçage, les entrepreneurs de la construction mesurent avec précision les différents angles, les diagonales, le point zéro mais aussi le niveau de profondeur du bassin. Ainsi, tout est calculé et prêt pour débuter les travaux de terrassement. Le chantier commence alors par le creusement de l’emplacement. Une grande quantité de terre est enlevée, mais une certaine partie sera réutilisée pour le remblaiement à la fin des travaux. Les ouvriers tracent également les chemins qui mènent au local technique.

Avant de poser la structure de votre piscine, il faudra encore effectuer le drainage de votre sol. Cette étape sert à garantir un terrain sec en évacuant les ruissellements ou les remontées d’eau présentes dans la terre. Il se constitue d’un lit de gravier assez imposant pour empêcher les pressions hydrauliques contre l’ossature du futur bassin et est raccordé au système d’évacuation des eaux ou à un puits drainant.

2. L’installation de la structure

Les préparatifs indispensables étant terminés, l’installation de la structure du bassin peut commencer. Une première dalle au fond du trou doit être posée, il s’agit du radier. Cette couche bétonnée est coulée de manière à recouvrir et stabiliser le fondement de la construction.

S’ensuit la confection des parois de la piscine. Selon la matière pour laquelle vous avez opté pour votre structure, ces murs seront élaborés d’une façon différente. En béton, les techniques sont nombreuses : coulage, coffrage, ferraillage, ou encore conception de blocs à bancher qui sont assemblés entre eux. Certains préfèrent les ossatures faites d’une coque préfabriquée qui est directement transportée depuis l’usine jusqu’à votre jardin.

C’est à cette étape-là que sont installées les pièces à sceller dans la structure, comme les buses de refoulement, les skimmers (servant à filtrer l’eau) ou la prise balai pour l’entretien de la piscine. Si vous avez prévu des éclairages à l’intérieur de votre bassin, les hublots sont également mis en place à ce moment-là.

Vient alors la pose des circuits électriques et hydrauliques indispensables au bon fonctionnement de votre piscine. Les tuyaux doivent être raccordés, les canalisations assemblées et le local technique équipé de tout ce qui est nécessaire. Il est vivement recommandé de relier un conduit par pièce à sceller afin d’assurer l’activité du bassin si un seul équipement est endommagé. Cette étape cruciale dans la construction de votre point d’eau doit absolument être réalisée par un pisciniste spécialisé qui possède le savoir-faire et l’expérience de ce processus.

Dans le même temps est installé le local technique qui doit se trouver au plus près de la piscine (à 15 mètres maximum de distance). Plus il se trouvera à proximité du bassin, mieux la pompe fonctionnera. Il sert aussi à accueillir le système de filtration de l’eau et peut abriter d’autres équipements comme un régulateur de pH ou de chlore ou un surpresseur pour l’utilisation d’un robot nettoyeur.

La structure et tous les éléments à sceller étant posés, il faut maintenant remblayer les espaces entre les parois de la piscine et le reste du terrain. Soyez bien attentif à ce que tous les éléments soient au bon endroit, bien branchés et assemblés. Une légère couche de sable peut être ajoutée avant le remblaiement au niveau des tuyaux et des câbles afin de les protéger si nécessaire.

3. Mise en place du revêtement et mise en eau

Selon le type de structure que vous avez choisi, il est nécessaire d’ajouter une ou plusieurs couches d’enduit d’imperméabilisation sur les parois et sur le fond du bassin. Les angles avec les murs ou le radier, ainsi que les ouvertures comme les hublots ou les pièces à sceller doivent aussi recevoir des bandes d’étanchéité. Une fois l’installation rendue complètement imperméable, le revêtement – plus décoratif – peut être posé.

Vous pouvez opter pour une peinture spéciale ou un revêtement en carrelage ou en mosaïque. Le premier, en céramique, présente des carreaux assez grands qui s’accompagnent de joints larges. Le second, en pâte de verre ou en émail, se constitue de très petits carrés qui facilitent le recouvrement des angles et des arrondis.

Tout est prêt pour que votre piscine soit remplie d’eau. Selon le volume de votre bassin, cette mise en eau peut durer plusieurs jours. Pendant ce temps, vous pouvez déjà penser aux finitions de votre projet. Il faut ainsi prévoir l’installation de margelles (dalles en pente douce placées aux bords), mais aussi la construction d’une terrasse ou d’un plancher aux alentours afin de ne pas se retrouver directement dans l’herbe de votre jardin en sortant de l’eau.
 

Profiter pleinement de sa piscine

Maintenant que votre piscine est construite, il ne vous reste plus qu’à attendre les beaux jours pour en profiter. Si vous avez suivi le conseil d’effectuer ce chantier durant la période automnale et hivernale, vous avez encore du temps pour aménager les abords de votre bassin. Pensez à agrémenter votre point d’eau de chaises longues ou de transats, mais aussi de jolis parasols.

Sachez que, surtout si vous avez des enfants, des alarmes de sécurité existent afin de s’assurer que personne ne tombe accidentellement dans l’eau. Certains accessoires vous seront également indispensables comme une bâche ou une couverture de piscine, qui peuvent aussi s’intégrer à votre structure. N’hésitez pas à demander conseil à votre pisciniste pour en savoir plus sur les équipements possibles pour vous faciliter l’entretien de votre bassin.

Informations supplémentaires

Après avoir pris connaissance des différentes étapes liées à la construction d'une piscine, vous souhaitez désormais profiter des atouts que cela comporte ? Consultez notre site partenaire et trouvez un pisciniste situé dans la région de Liège. Tout au long de ce projet, ce professionnel vous conseillera et tiendra compte de vos besoins pour concevoir le bassin de vos rêves.

Il vous orientera également vers les différents types de piscines que votre terrain permet de recevoir. Hors sol, enterrée, à coque... de nombreuses possibilités existent.

Ce dernier choix orientera également les matériaux de construction devant être utilisés pour la construction de votre bassin. Béton, bois, caoutchoux, aluminium... Laissez-vous guider par votre pisciniste.

Pensez également à vous renseigner quant aux règlementations en vigueur dans votre région avant de débuter la construction de votre bassin. Certaines piscines nécessitent en effet un permis de construire préalable et doit être obtenu via votre administration communale.