Zoom sur le chauffage de piscine

Un confort indispensable

panneaux solaires posés sur une toiture

Date de publication : 17 octobre 2022 – Temps de lecture : 4 minutes

Posséder votre propre piscine vous fera profiter de nombreux avantages comme une source de fraîcheur durant les chaudes journées d’été, un espace de divertissement illimité pour vous et vos proches ou encore des instants de relaxation loin des tracas du quotidien.

Seulement, lorsque les journées sont plus fraîches, il n’est pas très agréable de piquer une tête. C’est pourquoi l’installation d’un système de chauffage est une option incontournable ; ce dispositif vous permettra de profiter de votre piscine plus longtemps, et pas uniquement en période de canicule.

Dès lors, quelles sont les solutions existantes et comment bien faire son choix ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.
 

Les types de chauffage

Une eau comprise entre 26°C et 29°C est généralement préférée par les nageurs, mais il n’est pas toujours évident d’atteindre cette température. Si vous comptez uniquement sur les températures extérieures estivales pour réchauffer votre piscine, cela risque d'être une mission impossible en Belgique. Heureusement, l'ajout d'un système de chauffage performant peut pallier ce problème. Vous aurez le choix parmi plusieurs dispositifs à retrouver ci-dessous :
 

La pompe à chaleur

Système le plus installé dans les foyers belges, la pompe à chaleur puise, grâce à un évaporateur, l’énergie présente dans l’air ambiant et l’achemine vers le fluide frigorigène contenu dans la pompe. Ce fluide passe ensuite de l’état liquide à gazeux, et ce gaz est comprimé de sorte à augmenter en température ; c’est ainsi que le gaz transmet sa chaleur à l’eau de la piscine.

Assez onéreuse à l’achat, son investissement est toutefois rentable puisque que son coût d’utilisation est très bas, autrement dit, sa production d’énergie est 4 fois supérieure à sa consommation. Outre son rendement très intéressant, la pompe à chaleur peut aisément maintenir la température souhaitée et vous permettra de profiter de votre piscine dès avril jusqu’en octobre. Il faudra néanmoins veiller à équiper votre piscine d’une bâche ou d’un volet afin d’éviter les pertes thermiques par évaporation.

Toutefois, son emplacement devra être bien réfléchi en raison des éventuelles nuisances sonores qu’elle peut causer à cause du brassage d’air. De plus, ce système peut mettre un peu de temps à augmenter la température de votre eau.
 

Le réchauffeur électrique

Intégré au circuit de filtration de la piscine, le réchauffeur électrique est un dispositif dont le tube comporte une résistance électrique. L’eau du bassin qui passe dans ce tube est ainsi réchauffée. Cet appareil se décline en divers modèles qui présentent des puissances de chauffe différentes. Plus la puissance est élevée, plus la consommation électrique l’est également.

Peu encombrant, ce dispositif est adapté aux piscines de petites ou moyennes dimensions. Il est également très facile à installer.

Néanmoins, comme il fonctionne grâce à l’électricité, cela le rend assez énergivore. S’il présente une grande puissance de chauffe et si vous l’utilisez régulièrement, le montant de vos factures énergétiques pourrait très vite grimper. De plus, il n’est pas adapté aux grands bassins.
 

Le chauffage solaire

Comme son nom l’indique, ce dispositif a recours au soleil pour chauffer l’eau de votre piscine. Il se décline en trois modèles :

  • Les tapis solaires ;
  • Les dômes solaires ;
  • Les panneaux solaires.

Tous trois possèdent des capteurs thermiques qui récupèrent la chaleur du soleil et dont le rôle est de chauffer le circuit hydraulique dans lequel est acheminé l’eau du bassin.

Le chauffage solaire présente l’avantage d’être écologique puisqu’il a recours à une énergie inépuisable et n’émet pas de pollution. En outre, il est simple à installer, il ne requiert pas énormément d’entretien et est économique en raison de l’absence d'électricité.

Toutefois, la région dans laquelle vous êtes situé doit être particulièrement ensoleillée pour profiter d’une efficacité thermique suffisante. La température de l’eau prend également plus de temps à augmenter. Il faut aussi veiller à ce que le dispositif soit à proximité du bassin pour ne pas perdre en efficacité thermique.
 

L’échangeur thermique

Ce système utilise la chaudière de votre habitation pour réchauffer votre piscine ; il se raccorde au système de filtration et au système de chauffage central. À noter que l’eau du bassin circulera dans un circuit secondaire et ne rencontrera donc jamais le circuit primaire (celui qui sert à chauffer votre habitation).

L’échangeur thermique assure la montée rapide de la température de votre piscine et peut être installé aisément. Il est également très intéressant si vous possédez un système de chauffage économique comme une pompe à chaleur.

Cependant, il faudra veiller à ce que ce dispositif soit installé dans le même local technique que votre chaudière au risque de connaître d’importantes déperditions thermiques.
 

Quelle est la température idéale pour votre piscine ?

Que vous soyez sensible à la chaleur ou la fraîcheur de l’eau, il importe de bien tempérer votre piscine au risque de subir des désagréments.

  • Piscine pas assez chauffée : si vous nagez dans une eau froide à 15°C ou moins, vous êtes plus susceptible de subir un choc thermique ou une hypothermie. En effet, votre température corporelle va chuter, rendant votre respiration plus lente et accentuant la fatigue, ce qui peut mener à une perte de connaissance.
  • Piscine trop chauffée : nager dans une piscine à plus de 30°C n’est pas recommandé. Cela accentue la fatigue, entrave la mobilité des muscles, et il est possible de rencontrer des difficultés à respirer. De plus, il y a un réel risque de subir une hyperthermie, qui correspond à une très forte augmentation de la température corporelle. Cela n’est pas à prendre à la légère puisqu’elle peut mener à de nombreux symptômes comme la déshydratation, des étourdissements et des vomissements. Outre l’aspect santé, les produits d’entretien de piscine perdent leur efficacité dans une eau trop chaude et cette dernière devient plus propice au développement des algues et autres dépôts.
     

Comment choisir le système le plus adapté ?

Afin de bien choisir l’appareil adapté à votre piscine, tenez compte de plusieurs critères :

  • Votre budget ;
  • Les dimensions de votre jardin ;
  • La taille du bassin ;
  • La région dans laquelle vous êtes situé ;
  • Votre confort ;
  • La fréquence d’utilisation de votre piscine.

Avec tous ces éléments en main, il vous sera plus facile de choisir le système qui vous conviendra. N’hésitez pas à vous rendre dans un magasin d’accessoires de piscines pour demander conseil auprès de vendeurs spécialisés ou à poser la question au pisciniste en charge de votre projet de construction.

Services annexes

Avant de penser au système de chauffage qui améliora le confort de votre bassin, vous en êtes encore au stade de réflexion quant au type de piscine ? Vous aurez le choix parmi de nombreux modèles à découvrir sans plus tarder dans notre article.

Lorsque vous aurez fait le choix du modèle de piscine, plusieurs matériaux s'offriront à vous : béton, polyester, bois, etc. Tous possèdent des avantages comme des inconvénients et varieront selon le type de bassin pour lequel vous opterez.

En outre, le type de piscine et les matériaux qui la composeront ne sont pas les seuls éléments dont il faudra tenir compte. En effet, pour voir le jour, ce projet comporte de nombreuses étapes de construction.

Par ailleurs, avant toute conception, il faudra s'assurer que votre future piscine respecte certaines règlementations, même si elle est construite sur votre propriété.